Lutin sorcier

Je suis le lutin sorcier de la forêt enchantée

Je connais une chanson pour chaque saison

Je peux être tout petit, plus petit qu’une fourmi

Pour que personne ne sache où je me cache

Devinez où je suis. Eh bien non ! Je suis ici.

Essayez encore une fois Eh bien non ! J’étais là-bas.

 

Je suis le lutin sorcier de la forêt enchantée

Je connais une chanson pour chaque saison

Si vous y croyez, peut-être que je vais apparaître

Il suffit de bien écouter ce que je dirai

Un, on lève ses petites mains

Deux, on les met devant ses yeux

Trois, on crie Abracadabra !

 

Je suis le lutin sorcier de la forêt enchantée

Je connais une chanson pour chaque saison

Une chanson pour le printemps avec plein de fleurs dedans

Une chanson pour l’été pour aller Nager

La chanson des feuilles d’automne qui deviennent rouges et jaunes

Et la neige de l’hiver qui de blanc a tout recouvert

 

Je suis le lutin sorcier de la forêt enchantée

Je connais une chanson pour chaque saison

Quand je vois des petits enfants

Qui me regardent en souriant

Je m’approche d’eux pour m’asseoir

Je leur raconte une histoire (Bis)

 

 

Un petit hibou, un écureuil roux

Un petit hibou-ou, hou-ou

Qui parle à la lune son amie nocturne

Dont les rayons doux-ou, hou-ou

A travers la brume caressent les plumes

De son joli cou-ou, hou-ou

Il rêvait depuis toujours de connaître aussi le jour

Pour pouvoir enfin s’amuser

Avec son voisin de palier

 

Un écureuil roux-ou, hou-ou

Qui dans sa cachette croquait des noisettes

Tout au fond d’un trou-ou, hou-ou

Il faisait la fête et des galipettes

En sautant partout-ou, hou-ou

Il rêvait depuis petit de connaître aussi la nuit

Pour pouvoir enfin s’amuser

Avec son voisin de palier

 

Un petit hibou-ou, hou-ou

Qui parle aux étoiles quand l’ombre s’étale

Vole sans a-coup-ou, hou-ou

Dans la clairière même sans lumière

N’a pas peur du loup-ou, hou-ou

Il rêvait depuis toujours de connaître aussi le jour

Pour pouvoir enfin s’amuser

Avec son voisin de palier

 

Un écureuil roux-ou, hou-ou

Même le dimanche va de branche en branche

Quand le soleil joue-ou, hou-ou

Entre les brindilles dans ses yeux qui brillent

Comme des bijoux-ou, hou-ou

Il rêvait depuis petit de connaître aussi la nuit

Pour pouvoir enfin s’amuser

Avec son voisin de palier

 

 

Ferme tes yeux mon petit

Ferme tes yeux mon petit car voici qu'arrive la nuit

Ferme tes yeux de velours car voici que finit le jour

 

T’es-tu bien brossé les dents ? Tu sais que c’est important

 

Ferme tes yeux mon petit car voici qu'arrive la nuit

Ferme tes yeux de velours car voici que finit le jour

 

T’es-tu savonné les mains, du petit doigt jusqu’au pouce ?

T’es-tu bien brossé les dents ? Tu sais que c’est important

 

Ferme tes yeux mon petit car voici qu'arrive la nuit

Ferme tes yeux de velours car voici que finit le jour

 

Est-ce que tu as pris ton bain ? T’es-tu lavé la frimousse ?

T’es-tu savonné les mains, du petit doigt jusqu’au pouce ?

T’es-tu bien brossé les dents ? Tu sais que c’est important

 

Ferme tes yeux mon petit car voici qu'arrive la nuit

Ferme tes yeux de velours car voici que finit le jour

 

Si tu ne dors pas

Si tu ne dors pas, tu es fatigué

Tu es raplapla pour toute la journée

Si tu ne dors pas, tu manques de tonus

Tu te traîneras comme un vieux sac à puce

Si tu veux courir, il te faut dormir

 

Si tu ne dors pas, tu es énervé

Pour n’importe quoi tu te mets à crier

Pour un bout de pain, une petite cuiller

Pour un petit rien tu te mets en colère

Si tu veux sourire, il te faut dormir

 

Si tu ne dors pas, même ton cerveau

Ne fonctionne pas tout à fait comme il faut

Toutes tes idées vont se mélanger

Comme si tu dormais les pieds sur l’oreiller

Si tu veux réfléchir, il te faut dormir

 

Si tu ne dors pas, tu as mal aux yeux

Tu as mal aux bras aux jambes et aux cheveux

Tu restes petit car c’est en dormant

Qu’un peu chaque nuit ton corps deviendra grand

Si tu veux grandir, il te faut dormir

 

Renard Rock

Je n’suis pas comme mes cousins de la ville

Qu’on promène en les tenant par un fil

Les petits bassets, les épagneuls

Les petits caniches dans leur fauteuil

Qui jouent le roquet rôle

 

Je préfère le Renard Rock (4)

C’est le plus malin, le plus rusé de tous les rocks

 

Je n’suis pas comme ces chiens de carnaval

A qui l’on met des p’tits nœuds dans les poils

Les petits Yorkshire les Pékinois

Les petits caniches sur leur sofa

Qui jouent le roquet rôle

 

Je préfère le Renard Rock (4)

C’est le plus malin, le plus rusé de tous les rocks

 

Je n’suis pas comme ces chiens d’appartement

Les p’tits toutou les chienchiens à maman

Tous les chihuahuas les fox-terriers

Les petits caniches sur canapé

Qui jouent le roquet rôle

 

Je préfère le Renard Rock (4)

C’est le plus malin, le plus rusé de tous les rocks